Votre actu du « je dis! » de ce 25 Janvier 2018

L'actu du _je dis!_ 25 Janvier 2018
Est-il temps d’abandonner les méthodes traditionnelles ? Business Plan ou autres parcours initiatiques habituels?

La question fondamentale que se pose aujourd’hui un porteur de projet ou un investisseur de projets innovants ou potentiellement accélérateur d’actions économiques en pleine mouvance est celle-ci : comment vais-je bien pouvoir trouver des fonds et attirer un(e) investisseur(seuse) ou bien intéresser un(e) éventuel(le) collaborateur(trice) qui va m’aider à développer mon projet. 

On peut tout d’abord se demander si une personne que l’on sollicite pour une demande bien précise, est apte à se mettre à notre place? De comprendre nos problématiques? De nous accorder de la confiance? etc ….   

 ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪▫▫▪ ▫▫▪

◈◇◈◇ ◈◇◈◇

Il faut donc envisager avant toute action, une longue réflexion psychologique. Savoir si on est prêt, si on se sent capable ou non d’aller jusqu’au bout, d’être en mesure de prévoir à l’avance quels sont ou seront les freins qui empêcheront la progression et la mâturation du projet. Avant tout engagement, le(a) futur(e) entrepreneur(e) doit être en mesure de se connaître parfaitement dans les moindres détails ….

Il existe une méthode que l’on appelle le BUSINESS MODELE YOU autrement appelé le BUSINESS MODELE PERSONNEL encore un peu méconnue en France mais qui a le mérite de fournir une auto-évaluation pour mieux connaître ses compétences et découvrir ses facultés pas forcément détectées au préalable et qui peuvent devenir de véritables stimulants et facteurs productifs efficaces. Léon France vous soumet un lien qui parle de cette méthode particulièrement usitée aux USA.

Nous reviendrons sur ce modèle un peu plus loin dans l’article …

◈◇◈◇ ◈◇◈◇

Savoir convaincre est bien là, la principale mission du(e la) porteur de projet. Il est souvent sous l’influence de ce que l’on appelle « les biais cognitifs« , mécanismes de la pensée qui causent une déviation de notre esprit. Ils affectent bien souvent les jugements d’autrui et réduisent par là-même la compréhension mutuelle.

Un moyen pour contourner cette problématique face à un(e) interlocuteur(trice) qu’il faut convaincre reste de savoir se mettre à la place de l’autre. Et nous vivons en général tous un décalage. On le voit bien quand on porte secours à une personne en détresse, cette dernière nous fait remarquer, en dehors du traditionnel « merci » qui est bien entendu le bienvenu marqué comme un signe de respect, que notre action est presque extraordinaire et pas normale. On vit un paradoxe, un contexte qui nous éloigne d’autant plus de ce que peuvent penser les autres.

Savoir s’affranchir des préjugés et de la pensée d’autrui, c’est aussi savoir se créer une réelle préparation psychologique et mentale avant toute implication et engagement.

On considère d’ailleurs ce biais comme un biais d’attribution hostile. Souvent, nous attribuons à autrui une intention négative, même si ce n’est pas du tout justifié.

Et en effet, combien de fois nous trouvons-nous dans des situations où un banquier, un(e) interlocuteur(trice), semble nous atribuer des pensées hostiles. Voici un scoop : non, il n’a rien contre nous. Nous sommes peut-être conditionnés par l’évolution à interpréter facilement une intention hostile et développer des instincts de défense. Alors, calmons-nous…

…Développons ensemble notre confiance mutuelle …

rage-1564031_1280

◈◇◈◇ ◈◇◈◇

Savoir se vendre est encore une autre mission sur laquelle l’entrepreneur(e) devra se focaliser. Le traditionnel Business Plan et ses règles de rédaction semblaient être indispensables jusque-là mais force est de constater qu’il n’est pas suffisant aujourd’hui à promouvoir ses aspirations professionnelles afin d’obtenir un soutien financier. Pourquoi? parce qu’il faut faire vite dans un monde où tout s’accélère; parce qu’il ne faut pas attendre qu’un concurrent beaucoup plus chanceux ou opportuniste que vous, ne trouve le moyen de proposer quelque chose de similaire ou d’approchant et vous vole ainsi la vedette ruinant vos possibilités d’être mis au devant de la scène économique dans la presse, les communications média, digitales etc …

On ne peut plus se permettre d’attendre uniquement la réponse d’un banquier sur les seules bases d’un document bien rédigé et avec des chiffres souvent parfois illusoires et non réalistes sur la durée.

Il est temps de miser sur d’autres techniques, d’empreinter d’autres chemins. Si on suit le parcours classique, on prend le risque d’être en concurence avec d’autres sur les mêmes activités. On a, certes mis en place des formations spécifiques autour du management et des cursus formateurs pour comprendre la comptabilité, créer des prévisionnels, apprendre à négocier, distiller des conseils juridiques, des notions dans la gestion humaine etc … mais est-ce que cela suffit pour développer une entreprise à succès?

Une étude a démontré que le rôle du Business plan se trouve limité de nos jours. 60% des 500 plus grandes entreprises américaines n’ont jamais rédigé de Business Plan pour leur création. Or dans un tel contexte d’urgence, comment accepter, dans ces conditions, de perdre 6 mois voire 1 an de sa vie pour apprendre à devenir entrepreneur qui ne seront utiles qu’en cas de réussite avérée? Impossible évidemment de l’anticiper mais on doit tout simplement se concentrer sur ses motivations plus que sur un pseudo Business Plan qui ne doit finalement qu’être la représentation de tout le travail de construction, histoire de se rassurer et de formaliser son projet surtout pour soi même !

SE VENDRE, c’est aussi savoir apporter l’ensemble des arguments, pas seulement chiffrés, pour montrer sa confiance, ses motivations et ses capacités de réussite, savoir aussi mettre en avant les « plus » la valeur ajoutée personnelle (pas forcément celle du projet) pour être certain(e) d’être crédible.

On notera bien entendu que le prévisionnel restera un document de synthèse de tout le chiffrage obtenu après toutes ses investigations préalables pour savoir vers où on part en terme de besoins financiers, ses ressources indispensables pour réussir son projet.

e-commerce-402822_640

◈◇◈◇ ◈◇◈◇

Une recette parmi d’autres …

Une logique pragmatique développée aux USA grâce à la partcipation de 27 super-entrepreneurs ayant brillamment réussi, nous évoque une méthodologie de travail bien particulière. La voici en vidéo : formation LinkedIn « les fondements de l’entrepreneuriat

Aucun Business plan requis, pas de projections de chiffres, pas d’idée extraordinaire non plus au départ, aucune planification. Ce n’est pas faire n’importe quoi mais il s’agit plutôt de changer de logique.

Alors que tout l’entrepreneuriat classique, du moins en France, se base sur l’affirmation « dans la mesure où je peux prédire le futur, je peux le contrôler » (c’est exactement ce qu’est un business plan), la logique alternative développée aux USA dit « dans la mesure où je peux contrôler le futur, je n’ai pas besoin de le prédire ». Pas de prédiction ! C’est déjà un changement considérable.

Avec cette logique, les projets peuvent être développés deux à trois fois plus vite, sans risque et avec des sommes d’argent bien plus faibles. Par contre, la résistance à l’incertitude et la capacité à coopérer, discuter et échanger avec d’autres devient d’une importance capitale.

Plus fondamental encore, l’existence d’opportunités qui flotteraient dans l’air autour de nous est niée : l’opportunité serait créée de toute pièce en interagissant avec les autres.

Cela est fondamental car cela veut dire que vous n’avez pas besoin d’attendre une opportunité pour commencer un business : commencez, l’opportunité viendra forcément parce que vous allez la créer. Le hasard peut aussi faire bien les choses, ne l’oublions pas !!!

Nous sommes bien ici dans un état d’esprit tel que nous l’évoquions au tout début. Pourquoi faire son Business Modele You au tout début plutôt que son Business Plan engendre chez l’entrepreneur de multiples questions sur lui-même et l’oblige à se dépasser sur certains domaines de savoir faires. Laisser place au hasard et aux rencontres non identifiées forcément au tout départ, nous permet de nous diriger sur des voies parfois insoupçonnées mais tellement plus engageantes car on aura eu le temps d’évaluer concrètement les possibilités avant même de les avoir imaginées. L’inconnu peut être source de beaucoup de matière à exploiter par la suite.

Lentement sereinement mais sûrement sera donc notre credo !!! 

 meeting-2028943_640

◈◇◈◇ ◈◇◈◇

Sur ce principe, Léon France est bien conscient que l’on ne changera pas les mentalités du jour au lendemain mais c’est aussi à l’entrepreneur(e) d’initer une nouvelle vision d’entrevoir ses développements de projet qui le conduiront vers un inconnu opportuniste très certainement mais en tous cas, il(elle) fera preuve d’avant-gardisme, ce qui peut être très apprécié dans une société qui tend à ouvrir ses marchés en dehors du territoire national.

Alors pourquoi ne pas envisager d’entreprendre autrement?????

Les obstacles rencontrés nous font en tous cas réfléchir à d’autres possibilités quand on est sûr que son projet est viable !!!! Et pourquoi ne pas en faire une force de créativité & de différence notable?

Savoir se créer des opportunités d’affaires, c’est compter sur son potentiel de rencontres qui se présente au cours de son parcours de créateur d’entreprise.

Apprendre à défendre son projet selon sa personnalité reste à priori une manière de savoir s’imposer dans son champ de compétence.

 ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪▫▫▪ ▫▫▪

LE RESEAU ASSOCIATIF D’AIDE AUX CHEFS D’ENTREPRISES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Léon France est présent aujourd’hui au niveau national et intervient régulièrement sur tous types de dossiers. Il peut vous accompagner dans vos démarches complexes ou non et vous apporter des solutions pour vous soulager dans des procédures quelles qu’elles soient et notamment tout ce qui a trait à la création d’entreprise, ou au développement de vos projets qui demandent de la ressource financière

 

tie-2566434_1280

Léon France vit de vos dons et cotisations ainsi que de subventions locales et sont laissés libres à la discrétion de chacun. Un bulletin d’adhésion est disponible sur le site de Léon France à ce lien où il est désormais possible de régler par PAYPAL

SANS OUBLIER TOUJOURS 6 Mois offert de cotisations pour toute nouvelle adhésion de 1 an à n’importe quel moment de l’année (voir les modalités directement avec Michel Verneuil à michel.verneuil@leon-france.fr ou au 06 71 71 78 32) . Léon France accepte aussi les dons de tout montant.

▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▪ ▫▫▫▪▫▫▪ ▫▫▪

ReTROUVEZ DORENAVANT TOUS LES ARTICLES et LES ACTUALITES DU JEUDI SUR CE BLOG  (informations que vous retrouverez sur vos réseaux sociaux préférés et en fil d’actualité sur notre site internet)

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Nos actualités et informations sont diffusées quotidiennement sur le
groupe LEON A VOTRE ECOUTE ainsi que sur la page Facebook
Lien Twitter
Lien Linkedin
‹‹‹‹‹‹ Votre Social Manager et Responsable de la Communication de l’association, Helga GAUTIER  ››››››

◈◇◈◇

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s