VOTRE ACTU DU « JE DIS » 14 DECEMBRE 2017

 

L'actu du _je dis!_14 décembre 2017
Mettre en place les bons outils pour mieux s’organiser

COMMENT FAIRE GRANDIR SON ENTREPRISE ?

◈◇◈◇

Comment faire grandir son entreprise et en assurer la croissance ? Une question abordée sous différents aspects . . . Le côté émotionnel y est pour beaucoup ! Il faut un tempérament d’acier mais aussi une santé de fer ! Cela peut être tout aussi bien inné que acquis avec de l’expérience ! Retrouvons et des conseils, et des états de pleine prise de conscience des situations, pour mieux apprendre à gérer le développement de son entreprise.

« Tout donner »

chart-2785976_640

Une définition du chef d’entreprise pour commencer

Créer son entreprise, c’est tout d’abord s’attendre à être confronté à des obstacles imprévisibles du quotidien.

Pour apprendre à y faire face, une seule solution : y croire et tout donner.

Marie Sermadiras et Mallorie Sia, fondatrices de Zensoon en témoignent. « Peu avant Noël, le site a planté. Les serveurs de l’hébergeur avaient brûlé ; entraînant la perte de notre base commerciale, à 20 jours du lancement. Mais nous avons gardé espoir et avons travaillé avec acharnement jour et nuit pour conserver notre date de lancement. »

Sans cesser de se battre, ces deux entrepreneures ont réussi leur pari. Et quelques mois plus tard, elles ont triplé leurs effectifs.
 Cependant, personne n’est à l’abri d’une autre crise. Plus on apprend à les surmonter, moins elles déstabilisent.

« Garder ses objectifs toujours en tête »

darts-155726_640


Graffi Rathamohan, fondatrice et dirigeante des restaurants Paris-New York revient sur l’importance d’avoir un plan à suivre pour prendre la route du succès. « Nous nous sommes avant tout demandé dans quelle direction nous voulions aller. Cela nous a pris un mois pour déterminer le nombre de restaurants que l’on souhaitait ouvrir, les lieux… Mais une fois décidé, tout a été plus simple. »
Savoir où l’on va permet aussi de garder une cohérence avec le service ou produit que l’entrepreneur offre.

Graffi Rathamohan ajoute : « Nous avons eu une proposition d’investissement à hauteur d’un million d’euros, mais elle ne correspondait pas à ce que nous souhaitions pour nous, comme pour l’entreprise. ».

Cette attitude démontre une volonté d’être sûr de soi, de se donner entière confiance dans ce que l’on veut entreprendre comme action. Il faut aussi se fixer une deadline pas uniquement autour d’une action mais dans une logique d’organisation de prise de décision. Se réserver ce temps qui permet de se poser les bonnes questions, mieux anticiper les problématiques, les « + », les « – » etc …

« Savoir accepter l’aide extérieure »

help-2444110_640


Pour développer son entreprise, tous les moyens sont bons. Sandra Legrand, fondatrice de Kalidea n’a pas peur de se lancer dans des campagnes de médiatisation. « Les médias peuvent être une solution pour accélérer son développement, c’est une clé pour gagner en crédibilité, notoriété. C’est grâce à cela que l’on est sollicité », explique-t-elle.

Si tout le monde peut se lancer dans l’entreprenariat, tous les porteurs de projet ne peuvent pas se développer seuls. Charisme, force, mental font parfois défaut. Est-ce rédhibitoire ? Pas du tout. Pour Christian Tavernier, directeur de Laval Technopole, si certains n’ont pas le charisme suffisant pour porter la croissance de leur entreprise, ils ont tout intérêt à s’associer, s’appuyer sur des salariés. « Une fois que l’on sait quelles sont ses limites, il est plus facile d’avancer avec les bonnes personnes », déclare-t-il.

Il est clair que parfois ses propres compétences peuvent être complètement dépassées lors de certains engagements de projets de très grande envergure et surtout quand on est seul dans sa TPE et il peut être intéressant de se rapprocher de collaborateurs qui, eux, peuvent aider d’un point de vue technique mais aussi financier si besoin.

Et pourquoi pas se lancer dans des concours, des trophées d’entreprise, etc … qui outre vous apporteront un pécule financier, un support de communication évident par le relai numérique mais aussi au travers des médias !!! Et surtout vous légitimera sur le fait que vous soyez le premier à avoir lancé l’idée.

De nombreux clubs d’entreprises sont aussi là pour vous aider à trouver ces aides multiples à tous niveaux. Certains même proposent des programmes de formation aux chefs d’entreprises dans des groupes de travail en commun. L’occasion de partager ses vécus et d’échanger sur des idées de projets.

◈◇◈◇

Derrière votre objectif de développer votre TPE, vous êtes sans doute confronté à une problématique de taille… : le temps !
Comment trouver du temps pour développer son entreprise ?
Parce que vous le savez comme moi, si la TPE est une entreprise à part entière avec toutes ses contraintes : obligations administratives – impératifs de gestion – contraintes réglementaires, commerciales, informatiques, voire pour certaines, management et gestion de salariés… Elle n’a pas concrètement les moyens de structures plus importantes qui disposent de salariés spécialisés. Dans la TPE, ces tâches incombent au dirigeant qui se doit non seulement d’être un spécialiste dans son cœur de métier, mais aussi un gestionnaire-informaticien-marketeur- commercial…
Le problème c’est que toutes ces tâches sont chronophages et peuvent nécessiter des compétences que n’a pas le dirigeant d’entreprise. Outre l’aide humaine, le dirigeant d’entreprise a aujourd’hui accès à une certain nombre d’outils numériques dont il n’a pas forcément conscience s’il ne le sait pas !
Mais cela ne doit pas constituer une fatalité ! Il existe aujourd’hui une multitude d’outils et de solutions, auparavant réservés aux plus grandes structures et aujourd’hui accessibles aux TPE. Une véritable opportunité pour les dirigeants de TPE qui en les adoptant, vont gagner du temps et donner une image très professionnelle de leur entreprise.
Voici donc une sélection de 6 outils indispensables pour faire grandir votre TPE.

earth-1964824_640

1- Le cloud computing

Plutôt que de stocker des fichiers (documents excel, word, pdf, contrat, photos, notices, catalogue…) sur le disque dur de son ordinateur, stocker tout en CLOUD.
Vos fichiers sont accessibles de n’importe où par tous vos collaborateurs et vous et votre fournisseur d’accès gère la sécurité des données et des sauvegardes. Une sorte d’intranet très pratique finalement à condition de bénéficier bien sûr d’une bonne connexion internet.

Cela répond parfaitement au besoin de mobilité de l’entrepreneur et au partage des fichiers. Grâce au cloud computing, on devient plus réactif et plus serein.

2- Le mode SAAS

Avant, lorsque vous achetiez un logiciel, vous l’installiez sur votre ordinateur et deviez ensuite gérer les mises à jour, les sauvegardes et si vous changiez d’ordinateur, il fallait tout réinstaller.
A ces soucis techniques, s’ajoutaient un problème de mobilité : vous ne pouviez travailler sur le logiciel acheté qu’à partir de l’ordinateur sur lequel celui-ci avait été installé.

Le principe du mode SAAS est que le logiciel n’est pas hébergé sur votre ordinateur mais sur les serveurs de l’éditeur de logiciel.

Résultat : avec le mode SAAS, vous n’avez plus à vous soucier des installations, des sauvegardes ou des mises à jour de vos logiciels auxquels vous avez accès à partir de n’importe quel ordinateur avec une connexion internet.

Les solutions adaptées aux TPE : Sage, Evoliz, iTool, Zervant (pour la gestion commerciale) par exemple.

3- La centrale d’achat

En tant que dirigeant de TPE vous gérez sans doute les achats des « frais généraux » : fournitures de bureau, location de voiture, assurance, mutuelle, forfait téléphone…
Vous essayez de négocier mais vous n’avez pas toujours le temps et ça ne sert pas toujours à grand-chose de négocier car vous n’avez pas de poids.
Au final vous achetez mais vous êtes frustré parce que vous avez le sentiment de vous faire avoir.
Issue de l’économie collaborative, la centrale d’achat repose sur un principe très simple : elle va réunir plusieurs milliers de petites entreprises. Forte de ses adhérents, elle va ensuite négocier auprès des fournisseurs et obtenir des tarifs grands comptes dont vous pourrez bénéficier en adhérant à la centrale.
Résultats : économiser de l’ordre de 25 % sur ses dépenses de frais généraux sans perdre son temps à négocier avec des fournisseurs c’est la promesse que font les centrales d’achat à leurs adhérents (HAPLUSPMS, PME CENTRALE)

4- L’externalisation

Longtemps réservées aux grandes entreprises, les offres d’externalisation pour les TPE se développent.
N’hésitez pas à externaliser certaines tâches chronophages ou des fonctions pour lesquelles vous ne disposez pas des compétences en interne.
Encore une fois, internet vous propose de nombreux sites de mise en relation grâce auxquels vous pouvez faire appel, pour des tâches ponctuelles, à un graphiste, un webdesigner, un assistant administratif… ou encore à une association comme Léon France qui peut vous aider à trouver toute ces compétences !

 

5- Le réseau de franchise

Une problématique qui se pose souvent aux entrepreneurs au bout de cinq ans est le développement. Une solution pour passer ce cap et faire fructifier l’entreprise : se développer en franchise.

Florent Lamoureux, directeur du marché des Professionnels de la Caisse d’Epargne explique : « Quand on a une bonne idée, c’est une bonne façon de faire avancer l’entreprise avec des gens qui vont apporter des fonds. Cela revient aussi à mobiliser une multitude d’intelligences qui font progresser l’entreprise. »
Karin Warin, co-fondatrice de Clopinette en est la preuve. Après l’ouverture de quatre magasins en propre, elle s’est immédiatement développée en franchise. Son réseau compte aujourd’hui près de 80 points de vente franchisés au bout de trois ans.

 

6- Disposer d’une image fixe de son identité

Se réserver un budget pour sa communication en prenant soin de bien identifier les principaux points influents sur votre crédibilité professionnelle pour entrer en contact avec vos partenaires, qu’ils soient fournisseurs ou clients, constitue une des étapes indispensables pour obtenir une légitimité et une certaine reconnaissance.

Une fois sa charte graphique réalisée avec son image identitaire pleinement associée, il suffira de reprendre tous les éléments visuels pour les insérer en toute publication qu’elle soit papier ou digitale, pour rappeler votre existence ou tout simplement être perçu comme quelqu’un de très organisé et de très méticuleux en matière de positionnement de son image et de sa reconnaissance publique.

Votre qualité de travail et vos valeurs seront toujours ainsi présentes sans que vous ayiez besoin de vous en justifier tout le temps.

Par exemple, ne pas négliger l’achat d’un nom de domaine web afin de créer vos messageries avec l’extension de votre marque, un moyen de professionnaliser votre image aussi ! Le coût avec un hébergement de site internet n’est vraiment pas onéreux sur 1 an !!!

 

◈◇◈◇◈◇◈◇◈◇◈◇

 

POUR VOUS ACCOMPAGNER . . .

tie-2566434_1280

 Léon France est présent aujourd’hui au niveau national et intervient régulièrement sur tous types de dossiers. Il peut vous apporter son accompagnement dans vos développements d’activité ou autres si vous voulez vous réserver ce temps pour faire autre chose ou tout simplement pour accomplir les missions importantes que vous avez en cours.

Il peut aussi vous aider dans votre recherche de financement …

 

Léon France vit de vos dons ou cotisations ainsi que de subventions locales qui sont laissés libres à la discrétion de chacun. Un bulletin d’adhésion est disponible sur le site de Léon France à ce lien

6 Mois offert de cotisations pour toute nouvelle adhésion de 1 an (voir les modalités directement avec Michel Verneuil à michel.verneuil@leon-france.fr ou au 06 71 71 78 32. Léon France accepte aussi les dons de tout montant.

   ≈≈≈

ReTROUVEZ DORENAVANT TOUS LES ARTICLES et LES ACTUALITES DU JEUDI SUR CE BLOG  (informations que vous retrouverez sur vos réseaux sociaux préférés et en fil d’actualité sur notre site internet)

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Nos actualités et informations sont diffusées quotidiennement sur le
groupe LEON A VOTRE ECOUTE ainsi que sur la page Facebook
Lien Twitter
Lien Linkedin
‹‹‹‹‹‹ Votre Social Manager et Responsable de la Communication de l’association, Helga GAUTIER  ››››››

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s